Page d'accueil > Nouvelles > 16/05/2013
WEB SMR
Chapitre Général 15 mai
 

15ème Jour

 

Pour ouvrir notre journée nous avons médité le texte des Béatitudes, par nos sœurs du Canada. 

En prenant la parole ce matin, Sœur Piluca nous a partagé combien elle sentait que nous étions touchées par les soucis de santé de Sœur Maria Angeles CATENA. Oui vraiment cette nouvelle nous a toutes affectées et nous continuons à prier pour elle. 

Nous avons continué notre travail sur les structures. Pour commencer, Sœur Piluca nous a partagé la synthèse qu’elle faite à partir de tout ce que nous avons exprimé avec nos posters. Puis nous avons réagi en petits groupes par tables. Un temps d’échanges en plénière sur nos affirmations et nos questions a suivi.

Dans un 2ème temps la modératrice a proposé une nouvelle méthode de travail qui se vivra en 3 étapes :

  • La 1ère : échange entre 2 pays d’un même continent, à savoir Colombie/Panama/Pérou et Mexique/Guatemala/Cuba. Pour celles qui observaient c’était un moment d’émotion de voir le désir de ces sœurs de se soutenir au niveau de la mission. Nous avons découvert un peu plus leurs réalités avec leurs richesses et leurs fragilités.

  • La 2ème : échange entre deux pays ayant des réalités similaires, à savoir le Canada et les Etats-Unis. Les sœurs de ces deux pays vivent une décroissance démographique et ont su s’organiser pour que les sœurs vivent bien jusqu’au bout.
  • La 3ème étape se réalisera sans doute vendredi.

L’après-midi nous commençons par visionner un extrait du film « L’arbre de la vie » qui illustre que la vie peut surgir du chaos.

Nous revoyons, une deuxième fois, le dossier sur  la formation, après que des corrections ont été faites. Il faudra encore le reprendre une troisième fois pour le finaliser.

Nous avons étudié la question de la nomination de la formatrice des sœurs des vœux temporaires faite par le Conseil général et proposée « ad experimentum » par le  chapitre général de 2007. Après la lecture des évaluations des formatrices et des sœurs des régions concernées et celle du Conseil général sortant, nous avons réagi pour partager nos avis. Ce chapitre a voté unanimement pour que le Conseil général continue ces nominations. Un article au code complémentaire sera ajouté.

En dernier point nous avons écouté la situation de nos lieux historiques : la Belgique,  le pays où est né et a grandi notre Fondatrice, Strasbourg, la première communauté de la Congrégation, et la maison de Rome où se trouve le tombeau d’Emilie et la chapelle de Bauffe, là où elle a vécu son expérience Fondatrice en 1854.

Le rituel de réconciliation prévu en soirée était précédé par un repas en silence. C’est au rythme du tam-tam que nous nous sommes rassemblées pour vivre ce moment fort de notre chapitre. Nos foulards ont servi pour la décoration de la chapelle. Chacune a accueilli la Lumière du Christ en elle avant de la transmettre. Puis en nous mettant deux par deux, nous avons posé un geste de réconciliation en disant à l’autre : « Tu es ma sœur, tu es ma force ».

 

 

Pour conclure nous nous sommes bénies les unes les autres : «  Que la présence de Dieu illumine ton cœur maintenant et à jamais. » Nous nous sommes séparées après avoir partagé ensemble un verre d’amiti