Page d'accueil > Nouvelles > 25/11/2013
WEB SMR
Dernier Voeux de sr Aline
 

Engagement définitif de notre sœur Razafikotomanantsoa Vero Nathalie Aline

Dimanche, 10 Novembre 2013

«Demeurez en mon Amour» (Jn 15, 9b)

Sœur Aline qui se consacre totalement à Dieu aujourd'hui, a pris pour devise ce verset de Jean 15,9b: "Demeurez en mon amour". Pour réparer le mal causé par le péché, il faut demeurer dans l'amour de Dieu.

 En communion avec la Congrégation et le coeur débordant de joie, nous les sœurs de la région de Madagascar, nous rendons grâce à Dieu qui continue d'appeler des jeunes Malagasy à vivre et à faire vivre le Charisme de réparation dans notre pays comme dans le monde. Nous le remercions pour le don de Sr Aline qui a osé prononcer son "OUI définitif" dans notre Congrégation ce 10 Novembre 2013. Etant originaire du Diocèse d'Antananarivo, elle eut le plaisir d'avoir la présence de plusieurs membres de sa famille à cette magnifique journée.

La céremonie a eu lieu dans la cour de l’école Saint Laurent d'Alasora,aménagée avec beaucoup de créativités pour la circonstance. Mgr Odon Marie Arsène Razanakolona, archevêque d'Antananarivo fut retenu par d'autres obligations ce dimanche 10 novembre, ce fut donc  Mgr Fulgence Rabemahafaly, archevêque de Fianarantsoa qui présida l'eucharistie.

Ce début de l'eucharistie fut précédé par quelques prises de paroles dont celle de sœur Céline régionale  qui souhaita la bienvenue à l'archevêque et à toute l'assemblée, remerciant chacun pour sa présence et sa participation active à cet évènement ecclésial. De fait, il s'agit d'un temps fort de grâces, non seulement pour nous, les sœurs de Marie Réparatrice et la famille d'Aline mais, plus largement pour toute la chrétienté

Dans son homélie, Mgr Fulgence Rabemahafaly a mis en évidence   sa compréhension progressive du sens de la réparation. Au commencement, disait-il, lorsque j'ai entendu parler des Sœurs de Marie Réparatrice, je me suis dit, voilà des sœurs qui réparent les habits des prêtres. Mais j'ai vite compris qu'il s'agit d'une réparation tout autre, d'une réparation plus profonde et plus importante. En effet il s'agit de réparer notre relation avecDieu que le péché a détériorée et corrélativement la relation entre nous les humains. Le mal que constitue le péché a pour effet la dispersion, la destruction, la division, tandis que la réparation rassemble, unit,

recrée. Le fruit du péché, c'est la mort, par contre le fruit de la réparation c'est la vie. C'est pourquoi, la réparation remonte au Christ lui-même, car c'est lui qui a anéanti le péché et la mort, moyennant le mystère de sa mort et de sa résurrection. Il s'est donné jusqu'au bout, il s'est sacrifié afin de nous donner sa vie. Devenus ses frères, ensemble nous formons un seul corps avec lui, avec lui nous constituons la nouvelle famille de Dieu.

   

Bénédiction avant l'engagement définitif:

La bénédiction des parents et de la famille fait partie du rituel des vœux à Madagascar. Non seulement, elle signifie leur consentement à l'engagement de leur fils / fille dans la vie religieuse, mais encore et surtout, elle forme l'expression de leur prière et de leur communion dans cet engagement. Avant de lire sa formule de vœux, Aline s'est donc adressée à ses parents afin de demander leur bénédiction. Une requête qu'elle a présentée à l'aide d'un chant bien approprié. Ce qui n'a pas manqué d'émouvoir plus d'un dans l'assemblée.

Vers la fin de la cérémonie,dans un discours poétique qui reflétait pleinement la sagesse malgache, l'élue a remercié vivement toutes les personnes qui l'ont accompagnée dans ses différentes étapes de formation. Elle a exprimé sa profonde gratitude à Mgr Fulgence Rabemahafaly qui a bien voulu présider la célébration eucharistique. Et se tournant vers ses parents, elle les remercia pour leur affection, leur encouragement et leur soutien qui n'ont jamais fait défaut. Enfin à tous ceux qui ont participé activement à cette célébration, non seulement l'expression de mes sentiments de gratitude, mais également l'assurance de mes prières et de mes meilleurs souvenirs, conclut-elle.

Après la céremonie, un repas familial égayé par un groupe de jeunes rassembla les invités des noces dans un local non loin de la paroisse d'Alasora. Ce fut  l'occasion pour nos jeunes sœurs de démontrer leurs talents en matière de danses folkloriques et de chants. Merci à tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre, à la bonne réussite de cette cérémonie de donation totale au Seigneur de notre Sr Aline. Ensemble, nous continuons à la soutenir pour qu'elle puisse rester fidèle à Celui qui l’aime.

Cliquer ici pour lire le text intégral