Page d'accueil > Nouvelles > 20/12/2007
WEB SMR
Deux chapelles à l’heure des icônes
 
Que faire de nos chapelles devenues trop grandes pour nous ? C’était un pari : les garder en leur trouvant un autre usage. Déjà, celle de Paris avait servi de relais aux paroissiens de St François pendant la construction de leur église rue Molitor. Ce fut un temps d’heureuse convivialité.. La nouvelle église construite, une demande s’est présentée : accueillir chez nous la communauté roumaine catholique pour ses offices liturgiques. C’est ainsi que, tous les dimanches matins, notre chapelle de briques roses se remplit d’une petite foule bigarrée pour la messe célébrée en rite oriental, devant deux grandes icônes ; celles-ci sont déplacées sur le côté pendant la semaine.

Aventure parallèle à Strasbourg. Notre chapelle date de 1862, à l’époque de la fondation de la congrégation. L’évêché est venu en 2005 nous demander de la mettre à la disposition de la communauté roumaine orthodoxe. Après aménagement et travaux (construction d’une iconostase, chauffage, éclairage, rénovation des salles adjacentes) c’est désormais un lieu vivant où sont célébrés la « Divine Liturgie » et les sacrements, sous la responsabilité attentive et chaleureuse du P .Vasile IORGULESCU. Sa femme, Joséphine, est iconographe et les relations avec la communauté sont excellentes.