Page d'accueil > Nouvelles > 07/07/2007
WEB SMR
XXIIème Chapitre Général - 07 juillet
 
7 juillet 2007

Au cours de la prière du matin, un globe terrestre est passé de mains en mains. En le recevant, chaque sœur était invitée à faire un geste : certaines l´ont embrassé, d’autres l’ont tenu tout contre leur joue ou sur leur cœur, tandis que d’autres l’ont offert au Seigneur.

Tous ces beaux gestes nous ont invitées à accueillir à nouveau cette question « Que faisons-nous d’un amour si grand ? ». Après ce temps de prière, Sœur Euphrasie Razafielinoro, conseillère générale, a présenté le père Jean Ilboudo originaire du Burkina Faso, assistant général de la Compagnie de Jésus pour l’Afrique et Madagascar. Sa présentation nous a aidées à entrer encore plus profondément dans le thème du Chapitre.

Le peuple africain aime parler en paraboles. Aussi le père Jean nous a-t-il raconté une parabole inventée par un jésuite indien. Un mendiant aveugle tenait en main une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Je suis aveugle, ayez pitié de moi ». Un passant, après lui avoir donné quelques pièces, prend la pancarte, la retourne et écrit « Aujourd’hui est une journée magnifique mais je ne peux la voir ». Aussitôt, le chapeau de l’aveugle commence à se remplir ! Cette histoire très simple nous montre avec beaucoup de clarté combien un message positif peut changer la vie.

Comme sœurs de Marie Réparatrice nous avons bien conscience que le globe terrestre, que nous avons reçu ce matin entre nos mains avec tant de tendresse, représente notre monde souffrant à cause des désastres écologiques, de la pauvreté et des violences de toutes sortes. Le père Jean nous a rappelé que notre vocation réparatrice nous invite à être prophètes et pionniers pour le XXIème siècle, à être des femmes de compassion enflammées de l’amour de Dieu.

Le père Jean a parlé très clairement de la grâce et du défi que représente le multiculturalisme de congrégations internationales comme la nôtre. Après avoir été accompagnées toute la journée par ce père venu du continent Africain, nous avons participé avec joie à une soirée animée par nos sœurs de l’Ouganda, du Kenya, du Congo, de Suède, des Pays Bas, de Belgique… et tout cela à Loyola, en Espagne ! Notre communion dans la diversité s’est donc exprimée, tout au long de la journée, dans nos temps de travail et nos heures de détente.